Kador vous a sélectionné 88 de ces outils innovants. A chaque étape de l’élaboration de votre projet, correspond une myriade d’applications adaptées à vos objectifs. Vous pourrez ainsi vous engager dans un processus d’innovation afin de proposer une offre qualitative et adaptée aux besoins de vos consommateurs-cible.

Les start-ups utilisent en effet un très large nombre d’outils en ligne. Loin de n’être que des accessoires de travail avec des noms qui « font bien », ce sont de véritables leviers d’innovation. Ils facilitent l’échange entre les collaborateurs, la gestion des tâches, la créativité, mais aussi le prototypage de vos produits et services ainsi que la réalisation concrète de votre projet.

Les start-ups les plus en vue ne s’en passent plus. Et en exploitent toute les fonctionnalités afin de gagner du temps, être toujours plus agile et efficace. Par exemple, le gestionnaire de communication d’équipe Asana est plébiscité par Uber, Facebook ou Spotify.

Des grands groupes aussi ont compris l’importance de ce genre d’outils et les ont incorporé dans leur fonctionnement. Toujours à propos d’Asana : l’application est aussi utilisée par des marques comme The Kooples, Airbus, Thalès ou encore L’Oréal, qui ont mesuré le potentiel d’innovation d’une telle application.

Première étape : l’identification du besoin

Leur potentiel de disruption, les startups la puisent dans leur capacité à détecter un problème, et à proposer une solution novatrice, en rupture avec les normes de leur marché.

Pour identifier un problème, les entreprises s’appuient sur des questionnaires quantitatifs et qualitatifs. Les startups aussi, mais privilégient de nouveaux canaux de communication, notamment digitaux.

Avec Typerform ou GoogleForm, vous pouvez créer des formulaires personnalisés, originaux et intuitifs, dont les résultats seront compilés dans des bases de données gérées dans le cloud.

Une fois les résultats de l’étude compilés, il est temps d’identifier les cibles potentielles, les « buyers personae« . Pour brosser ces portraits-robots, MakeMyPersona ou Personapp vous seront très utiles. Comme le remarque Philippe Coll, consultant en content marketing :

« les marketeurs commencent à percevoir à quel point cet exercice est crucial en ligne. Et surtout rentable à condition de ne pas s’y prendre en commettant cette grosse erreur… »

Bien définir ses personae, c’est ensuite être en mesure de pouvoir proposer des offres personnalisées.

Pour bien se positionner et se différentier, les startups sont à l’affût des nouvelles tendances tant au niveau de la demande (modes de consommation) que de l’offre (produits et services proposés). Réaliser des veilles constantes et fines est alors primordial.

Scoop.It, Mention ou Statista sont autant de sites permettant de réaliser des veilles informationnelles ou statistiques avancées pour connaître les opportunités et les menaces liées au marché.

Outils : Wufoo, Make my persona, sentimy, … (pour en découvrir plus cliquez)

Deuxième étape : l’idéation

L’idéation, la faculté de produire des idées, demande aux collaborateurs de solliciter en permanence leurs capacités de réflexion. La prise de notes et leur organisation adéquate est une pratique systématisée par les startupers avec des outils comme Evernote et Padlet.

Le brainstorming est la phase qui suit la prise de notes individuelle. Réunir un groupe de collaborateurs afin qu’ils produisent collectivement un maximum d’idées nouvelles sur un thème donné est désormais incontournable dans le développement de votre projet.

« Un brainstorming peut-être organisé à chaque fois qu’il manque une solution satisfaisante et toute faite à un problème »,

Analyse Isabelle Jacob, dirigeante du cabinet Iris Consultants et du centre Iris de formation à la créativité.

SketchBoard, GoogleDrawings sont autant de logiciels permettant de créer vos cartes mentales et autres schémas vectoriels facilitant la mise en scène, la stimulation et la transmission des idées.

Puis, lorsqu’une idée commence à germer, il faut concevoir sa mise en place, sa concrétisation. Les mots d’ordre à ce moment-là sont « communication » et « organisation » afin d’avancer le plus efficacement possible.

Des outils de partage de documents, de gestion de projets et de communication, comme Slack, plate-forme désormais incontournable dans les entreprises, vous seront précieux. Slack fonctionne comme un réseau social, avec des groupes spécifiques à certains projets ou thèmes, et une messagerie instantanée.

Outils  : Evernote, Creatly, Join.me, … (pour en découvrir plus cliquez)

Troisième étape : le prototype

Le besoin ? vous l’avez identifié. La bonne idée ? vous l’avez dénichée. Le concept ? Vous l’avez étayé. Reste donc à tester, mettre à l’épreuve l’ensemble du processus d’innovation en réalisant des maquettes et des prototypes de la solution que vous désirez développer.

Ces premiers tests seront d’abord réalisés sur des petits échantillons représentatifs de vos personae, quitte à ensuite accroître les dits échantillons. Cette étape permet de ne pas passer à côté d’éventuels défauts non anticipés. Il est bien plus facile de s’occuper de quelques réajustements techniques ou stratégiques lors de ces phases de test que lors d’un déploiement complet du service.

Outils : Insta page, Five second tests, Erlibird, … (pour en découvrir plus cliquez)

Quatrième étape : l’exécution

Vos versions bêta ont été testées et approuvées par vos utilisateurs cibles. Il est temps de rentrer dans le dur et de déployer votre solution. La phase d’exécution n’est pas qu’une simple concrétisation d’une idée posée sur le papier. Elle consiste en une longue et périlleuse étape. Si, sur le papier, tout semble être parfaitement huilé, en pratique, les choses peuvent s’avérer beaucoup plus compliquées.

Pour être efficace et agile, la communication et la planification seront les clés de voûte de votre succès, comme lors des étapes précédentes. Mais lors de l’exécution, de nouveaux outils vous seront très utiles notamment pour automatiser certaines tâches puisque vous allez passer à l’échelle « industrielle » du déploiement de votre solution.

Budgeter est aussi un passage obligé afin de gérer vos coûts, vos investissements et vos circuits logistiques. Pour assurer un bon suivi il vous faudra également utiliser un CRM efficace.

Outils : Tilkee, Liveplan, Zapier, … (pour en découvrir plus cliquez)

Afin d’être plus performant dans chacune de ces étapes, téléchargez le guide des outils d’innovation de Kador.